Prélèvement à la source : mode d’emploi

Prélèvement à la source de l’imposition sur le revenu : quels impacts sur le bulletin de paie ?

Qu’est-ce que le prélèvement à la source ?  

Le 1er janvier 2019 marquera l’entrée en vigueur d’un dispositif très attendu : le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Salariés ou employeurs, vous êtes tous concernés. 

Le prélèvement à la source étale le prélèvement de l’impôt sur 12 mois. L’impôt est donc prélevé sur le montant de votre salaire chaque mois. 

À partir de 2019, vous ne versez plus directement vos impôts à l’administration fiscale, c’est votre employeur qui s’en charge. 

Avant la mise en place du dispositif complet, deux années de transition sont nécessaires.  

Ce qu’il se passe en 2018 

Pour 2018, il n’y a pas de véritable changement. Au printemps, vous déclarez vos revenus perçus en 2017. 

À la fin de l’été 2018, vous recevez un avis d’imposition qui comporte :
– Le solde de l’impôt dû avant fin 2018 ;
– Le taux de prélèvement à la source applicable en 2019, qui sera transmis à votre employeur. Ce taux, appelé taux personnalisé, prend en compte les revenus du foyer tels que déclarés en 2018. 

Sachez votre employeur n’a pas le pouvoir de déterminer votre taux de prélèvement. Pour toute question ou toute demande, vous devrez contacter votre centre des impôts. C’est auprès de lui que vous pourrez demander l’application d’un autre taux. Par exemple l’application d’un taux neutre qui ne prendra en compte que vos revenus et non pas ceux du foyer, ou bien l’application d’un taux de prélèvement individualisé qui répartit l’impôt entre les deux membres du couple. 

Vous devrez également contacter votre centre des impôts pour la prise en compte, dans le calcul de votre taux, d’une situation nouvelle comme un mariage, une naissance ou encore un divorce. 

Ce qu’il se passe à partir de 2019 

Dès janvier 2019, votre salaire net sera donc diminué du montant du prélèvement à la source qui sera versé directement à l’administration fiscale. 

Sachez que vous devrez toujours effectuer une déclaration de vos revenus 2018 au printemps 2019. Mais soyez rassuré : vous ne paierez pas deux fois des impôts en 2019. La loi exonère en effet d’impôt les revenus perçus en 2018. 

Seuls les revenus exceptionnels de 2018 seront taxés. Il s’agit de revenus qui ne sont pas perçus dans le cadre normal de votre activité, comme par exemple des gratifications ou des primes supplémentaires. 

En 2020, le prélèvement à la source sera complètement mis en place. Mais vous continuerez à faire, chaque année, une déclaration de l’ensemble de vos revenus. 

Notre conseil : si vous êtes salarié et souhaitez en savoir davantage, rapprochez-vous des services RH ou paie de votre entreprise. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter ce site : www.flf.fr/prelevementalasource