Le 1er mai arrive bientôt ! Le saviez-vous ? En tant que particulier, vous pouvez vendre du muguet dans la rue lors de ce jour chômé. Cette vente de muguet est cependant soumise à des règles particulières.
25
Avr

Vente de muguet pour le 1er mai : les règles à respecter

Le 1er mai arrive bientôt ! Le saviez-vous ? En tant que particulier, vous pouvez vendre du muguet dans la rue lors de ce jour chômé. Cette vente de muguet est cependant soumise à des règles particulières.

Pourquoi le 1er mai est-il un jour chômé obligatoire ?

Le 1er mai est un des seuls jours obligatoirement férié, chômé et payé. Il s’agit en effet depuis 1889 du jour de la Fête du travail. A l’origine, les travailleurs ont manifesté aux Etats-Unis pour la journée des 8h de travail. Les syndicats européens ont repris cette date pour la célébration des travailleurs.

Par exception, certains services qui ne peuvent interrompre leur activité sont ouverts le 1er mai. Les heures effectuées par les salariés sont alors majorées de 100%.

Offrir du muguet pour le 1er mai, d’où cela vient-il ?

La tradition d’offrir du muguet le jour du 1er mai remonte au Moyen-Age. Le muguet, plante originaire du Japon, symbolise le printemps, l’amour et le renouveau. Pour les Celtes, le muguet avait le statut de porte-bonheur. Il était courant d’en offrir à sa fiancée. Sous le règne de Charles IX, le roi décida d’offrir à chaque dame de la cour un brin de muguet. C’est ainsi que la tradition est née.

Le 1er mai est depuis 1889 le jour de la Fête du travail. En 1900, les grands couturiers français décidèrent d’organiser une fête où toutes les femmes reçurent du muguet. La tradition s’est démocratisée grâce à cet événement. Depuis, il est coutume d’offrir du muguet aux femmes le jour du 1er mai.

Vendre du muguet dans la rue, sous quelles conditions ?   

Exceptionnellement le 1er mai, la vente du muguet n’est pas soumise à autorisation. Si vous êtes particulier, vous avez le droit de vendre librement du muguet sur la voie publique. Attention cependant : il faut respecter un certain nombre de règles.

Premièrement, la vente suppose plusieurs conditions relatives au produit vendu :

  • le muguet doit être sauvage, c’est à dire cueilli dans les bois ou jardins ;
  • le muguet doit être vendu en petite quantité ;
  • il doit être vendu en brin, sans autre fleur ajoutée ou emballage. En effet, les fleuristes ont le monopole sur les arts floraux et les emballages.

Deuxièmement, il existe des conditions concernant l’emplacement de la vente. Il ne faut pas que la vente s’effectue à proximité d’un fleuriste (minimum entre 40 et 150 mètres d’espace selon les communes). Vous ne pouvez pas utiliser de table ou de tréteau pour vendre votre muguet. Enfin, il ne faut pas que l’organisation de la vente gêne les piétons ou les véhicules.

Le vendeur doit respecter ces conditions sinon il s’expose à une contravention de première classe d’un montant de 11 euros.

Les autres jours, il reste interdit pour un particulier de vendre du muguet. Le vendeur illégal s’expose à une amende d’un montant maximum 15 000 euros.

Laisser une réponse

Le Droit Pour Moi