VIDÉO - Uncategorized

Les dispositifs d’aide à la création d’entreprise

Ce qu’il faut savoir

 

Il y a tout d’abord les aides financières c’est-à-dire de l’argent directement perçu par les entrepreneurs. Ce sont par exemple les prêts d’honneur ou les subventions.

 

Il y a ensuite les aides fiscales, comme les exonérations de charges. Dans ce cas-là, c’est de l’argent qui n’est pas à sortir par l’entreprise.

 

Il existe également des aides pour les personnes en recherche d’emploi : allocations chômage dont le nom officiel est l’Aide au retour à l’emploi (ARE).

 

Enfin, il y a l’accompagnement qui peut être prodigué par des dirigeants en activité, des incubateurs, des pépinières d’entreprises ou encore des cabinets spécialisés. Là, on ne parle plus d’argent mais, bien souvent, il s’agit d’une aide immatérielle tout aussi précieuse.

 

Comment en bénéficier ?

 

Premièrement, il y a des critères personnels tels que votre siège social, votre domaine d’activité, votre âge ou votre sexe. Ensuite, chaque organisme définit ses propres critères d’obtention. Ainsi, les aides financières sont souvent liées aux financements bancaires. Enfin, elles peuvent également être liées à la nature de votre projet (une création, une reprise ou bien un développement) ou à votre besoin (un investissement important, de la recherche et développement pour les entreprises innovantes ou encore le recrutement d’un salarié).

 

Ensuite, vous devez réaliser un prévisionnel c’est-à-dire que vous devez déterminer vos besoins de financement et le niveau de chiffre d’affaires attendu. Il faut aussi bien identifier vos charges. Attention, ce prévisionnel doit être visé par un expert-comptable ! C’est ce document qui vous ouvrira les portes des organismes qui pourront vous aider.

 

Du côté du public, vous pouvez vous faire aider par les Chambres de commerce et d’industrie, les Chambres des métiers et d’artisanat ou encore les Maisons de la création et reprise d’entreprises.

 

Du côté du privé, Il existe de nombreuses associations et organismes, comme le réseau Entreprise, le réseau France Initiative ou encore les boutiques de gestion.

 

La BPI France – c’est son nouveau nom depuis 2013 – propose aussi des solutions de financement adaptées à chaque étape de la vie de votre entreprise. Les banques sont aussi de plus en plus sollicitées pour des projets innovants ou sur de nouveau métier. Les qualités de votre dossier et de votre étude de marché seront déterminantes pour obtenir un financement.

 

De manière générale, soyez vigilant sur la présentation de votre projet : une présentation efficace, percutante, dynamique et simple sera essentielle pour convaincre vos interlocuteurs. Entraînez-vous à bien pitcher !

 

Quels sont les délais ?

 

En règle générale, une demande d’aide auprès des différents organismes financiers peut prendre jusqu’à 6 à 8 semaines. Notez bien que, la plupart du temps, les aides doivent être sollicitées en amont de la création.

 

Pour tous les demandeurs d’emploi ayant suffisamment cotisé, il y a bien sûr les allocations chômage, dont le nom officiel est l’ARE (l’Aide au retour à l’emploi). Et il est important de savoir qu’une partie de ces droits peut devenir l’ARCE : Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise. Dans ce cas-là, Pôle emploi verse de manière anticipée une partie de vos allocations sous la forme d’un capital qui, précisément, peut être utile pour lancer votre activité. Attention : si vous démissionnez d’un emploi salarié, vous n’aurez pas droit aux allocations chômage.

 

Les autres intérêts des aides

 

Au-delà de l’aspect financier, cet exercice de recherche d’aides vous permettra de développer votre réseau et votre notoriété. Vous rencontrerez également des personnes expérimentées. Je pense, par exemple, aux chefs d’entreprise qui, au sein du réseau Entreprendre, vous accompagnent bénévolement pendant trois ans, en plus du prêt d’honneur, ce qui est non négligeable.

 

Pensez à solliciter les aides préalablement à la création de votre entreprise car elles supposent de laisser s’écouler un délai d’obtention.

 

Ylvère Brost, expert spécialisé dans l’accompagnement des créateurs et repreneurs d’entreprises au sein du groupe In Extenso

Découvrir aussi dans cette catégorie

A propos Mentions légales Politique de confidentialité
Facebook LinkedIn Twitter Youtube

2022 Le Droit Pour Moi. Tous droits réservés.