VIDÉO - Numérique / Nouvelles technologies

Gram, le projet de Telegram, stoppé net par la SEC

La Security Exchange Commission a mis un coup d’arrêt au projet de cryptomonnaie de Telegram et son ICO qui avait été couronnée de succès.

 

La société russe Telegram, qui propose un service de messagerie crypté, a organisé une ICO, une Initial Coin Offering, pour son projet de cryptomonnaie, Gram, basé sur le réseau blockchain TON ( Telegram Open Network).

 

Mais le 11 octobre 2019, la Security Exchange Commission (SEC) a annoncé qu’elle allait lancer une procédure devant le district de Manhattan visant à interdire aux investisseurs américains d’acquérir ou de vendre des Gram et entend demander également à Telegram de rembourser les investisseurs américains.

 

Elle annonce ne pas avoir reçu toutes les informations financières sur l’entreprise et sur sa gestion et sur les risques encourus par les investisseurs. Elle dénonce dans ces conditions la commercialisation de jeton numérique vendu illégalement et serait contraire au Securities Act de 1933.

 

C’est un coup d’arrêt pour la société russe alors que le lancement devait débuter à la fin du mois d’octobre. Gram a annoncé en conséquence que son projet était gelé afin d’analyser tous ces éléments.

 

Le lancement officiel de Gram est donc reporté. Le projet Gram n’était qu’un des projets de Telegram qui veut également proposer à tous ses utilisateurs un service de blockchain, et travaille également sur un service de smartcontrat. Le but est de ne plus réserver la blockchain et crypto monnaie à un public d’initié mais d’en faire bénéficier ses 250 Millions d’abonnés.

Découvrir aussi dans cette catégorie

A propos Mentions légales Politique de confidentialité
Facebook LinkedIn Twitter Youtube

2022 Le Droit Pour Moi. Tous droits réservés.