Accueil » Modèles » Modèle de lettre : annuler votre démission verbale et demander le maintien de votre contrat

Modèle de lettre : annuler votre démission verbale et demander le maintien de votre contrat

Modèles de lettre

Prix 2,90 € TTC

Mise à jour de nos modèles de lettre

Mis à jour 05/01/2017

Modèle de lettre format

Modèle interactif

Avocat en option

Présenté par

François Taquet

Avocat en droit social et protection sociale

Situation

Ce qu'il faut savoir

Le conseil de l'expert

L'expert

Comment faire ?

  • Parfois, sans réfléchir, dans un contexte stressant par exemple, vous pouvez être amené à vous énerver et à présenter oralement votre démission à votre employeur. Cependant, cette démission est équivoque car ce choix, guidé et motivé par des raisons non professionnelles, n’était que le fruit de votre irritation.

L’essentiel avant d’agir

  • Après avoir dit à votre employeur sur un coup de tête que vous souhaitiez démissionner, vous pouvez vous rétracter. La démission est un acte par lequel vous devez manifester votre volonté de quitter votre travail de façon claire, et non équivoque. C’est-à-dire que cette démission doit être un choix. En quittant votre employeur après une dispute, ou parce que vous êtes de mauvaise humeur ce jour-là, votre démission n’est pas claire et non équivoque.
  • Il est donc possible de faire marche arrière et d’annuler votre démission verbale auprès de votre employeur. Agissez très vite car en principe une fois donnée, la démission est définitive et le salarié ne peut pas revenir sans l’accord de l’employeur. Rédigez un courrier expliquant à votre employeur que vous avez démissionné de manière irréfléchie et que souhaitez réintégrer vos fonctions. Vous pouvez d’ailleurs y exposer les raisons : énervement, stress, contexte familial difficile etc.
  • Votre employeur doit prendre en compte vos explications et vous reprendre car, légalement, vous n’avez pas démissionné et donc vous êtes toujours en poste. Mais, il n’est pas obligé de le faire s’il estime que votre démission est réfléchie. Si votre employeur ne veut pas vous reprendre, il vous faudra saisir le juge pour obtenir sa condamnation au versement de dommages et intérêts en prouvant que votre démission était le fruit de votre énervement

    Nous vous recommandons fortement d’adresser cette lettre en recommandé avec accusé de réception pour d’éviter toutes contestations futures, et d’en conserver évidemment une copie ainsi que l’accusé.

  • Si votre employeur peut prouver qu’il s’agit d’une décision claire et non équivoque de votre part grâce à des témoignages et autres documents, et que vous n’étiez en aucun cas sous l’emprise de la colère, la démission devient définitive et votre rétraction postérieure est sans effet.

François Taquet

François Taquet est avocat spécialiste en droit du travail et protection sociale et exerce au sein de son cabinet à Cambrai. Il est également professeur en droit social et Directeur scientifique du réseau d’avocat Gesica.

Ils parlent de nous

Notre expertise à votre service

checkedDes vidéos pour vous aider à y voir clair
checkedTous les documents dont vous allez avoir besoin pour agir
checkedDes informations mises à jour quotidiennement par nos experts
checkedLe sujet traité sous les angles juridiques, pratiques et tactiques
checkedLa mise en relation gratuite avec notre réseau de professionnels
checkedDu temps gagné dans vos recherches d’informations fiables

Le Droit Pour Moi