VACANCES : QUEL SORT POUR NOS ANIMAUX ?

Image Description

C’est l’éternel dilemme. Vous partez en vacances et vous ne savez pas quoi faire. Faut-il ou non emmener Médor et Félix avec vous ? Nous faisons le point sur ces deux options.

Les animaux sont du voyage

Quel que soit l’endroit où vous partez (hôtel, gîte, camping), demandez si les animaux sont acceptés. Pensez aussi à apporter le carnet de santé de votre animal, et à repérer les cliniques vétérinaires aux alentours. Lors de votre arrivée, nous vous conseillons de faire un tour de la propriété, pour repérer ce qui pourrait représenter un danger pour l’animal.

Préparez également votre voyage : les prix peuvent beaucoup varier selon les moyens de transport ! Si vous choisissez l’avion, il est indispensable de vous renseigner dès la réservation auprès de votre compagnie aérienne. La place de votre compagnon peut varier : en cabine, en soute, voire en transport de fret si le vol n’accepte pas les animaux.

Si vous partez en voiture, sachez que le code de la route ne précise pas les conditions de transport de votre animal. Assurez vous tout de même que ce dernier ne gêne pas le conducteur, en le mettant dans une caisse de transport par exemple.

Votre animal reste en France

La solution la plus simple et la plus économique est de confier votre compagnon à votre entourage, votre famille ou des voisins par exemple. Si vous ne trouvez pas de volontaire prêt à s’occuper de votre animal, pas de panique ! Plusieurs solutions s’offrent à vous :

Vous pouvez confier votre animal à un chenil, ou à un centre de vacances pour animaux. Cette option est particulièrement appropriée pour les chiens et les animaux sociables, mais cela peut coûter très cher.

Le Pet Sitting, plus économique, est également une solution. C’est une pratique de plus en plus répandue : votre animal reste à la maison, et vous payez une personne pour qu’elle s’acquitte des tâches quotidiennes (promenade et nourriture notamment). De nombreux sites de mise en relation existent, comme Animado ou DogBuddy par exemple.

Quelle que soit la personne à qui vous le confiez, n’oubliez pas de vérifier que votre animal est entre de bonnes mains ! Vous pouvez demander si elle détient un certificat de capacité animalier (C’est la Direction des Services Vétérinaires de votre département qui peut le délivrer), et si elle souscrit à une responsabilité civile animaux. Cela lui permet d’être couverte, en cas de morsure par exemple.