Réseaux sociaux et photos de vos enfants : est-ce une bonne idée ?

Image Description

Vincent LETAMENDIA

Co-fondateur LE DROIT POUR MOI

Image Description

Avec les récentes fêtes de Noël, vous avez peut-être été tenté de prendre une photo de vos enfants en compagnie du Père Noël. Désireux de partager ce moment joyeux avec vos amis, vous décidez de poster la photo sur les réseaux sociaux. Mais est-ce une bonne idée ? C’est ce que nous allons tenter de vous expliquer.

Diffuser la photo de vos enfants sur les réseaux sociaux : c’est possible !

En France, toute personne dispose d’un droit sur son image et sur sa vie privée. Ce droit permet de vous opposer à la publication non consentie d’un cliché sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, le fait de publier une photo d’une personne sans son accord est puni pénalement. Dans cette hypothèse, vous risquez jusqu’à 1 an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende.

Pour la diffusion des photos de vos enfants mineurs, c’est différent. Ce sont les représentants légaux qui autorisent ou non la diffusion des photos d’un enfant. En tant que parent, en principe, vous êtes titulaire de l’autorité parentale. C’est vous qui contrôlez l’image et la vie privée de vos enfants mineurs. Ainsi, rien ne s’oppose à ce que vous diffusiez les photos de vos enfants sur les réseaux sociaux.

Dès lors que l’autorité parentale est exercée conjointement, les deux parents doivent donner leur accord pour la publication des photos. Si l’autorité parentale n’est exercée que par une seule personne, l’autorisation seule de cette personne suffit. En revanche, en cas de séparation, préférez demander l’autorisation de votre ex-conjoint.

Une diffusion loin d’être sans risques

La publication des photos de vos enfants sur les réseaux sociaux n’est pas sans conséquences. En effet, en diffusant une photo sur un réseau social, la photo sort de votre sphère privée pour rentrer dans la sphère publique. Autrement dit, la photo devient la propriété du réseau social. De nombreuses personnes peuvent donc avoir accès à vos photos publiées. Ainsi, les photos de vos enfants pourraient très bien tomber entre les mains de personnes mal intentionnées, comme des prédateurs sexuels par exemple.

De plus, en publiant une information ou une photo sur un réseau social, vous autorisez (selon les conditions générales du site) l’utilisation de ses éléments à des fins de publicité et à des fins de ciblage marketing. L’hypothèse de retrouver la photo de vos enfants dans un ciblage marketing n’est donc pas à exclure.

Enfin, en publiant les photos de votre enfant sur un réseau social, vous pouvez lui créer, sans le vouloir, une réputation numérique dégradante. Ceci peut avoir des conséquences néfastes sur la construction personnelle de votre enfant et sur sa vie future d’adulte. D’autant plus que cette réputation numérique est très difficile à modifier. Si vous publiez une photo de votre enfant sans son consentement, votre enfant mineur ne peut pas agir contre vous. Cependant, si le préjudice lié à la publication persiste, il peut très bien agir contre vous lorsqu’il aura atteint la majorité. Il existe encore peu de contentieux à ce sujet mais cette possibilité risque de se développer à l’avenir. Elle n’est donc pas à négliger !

Réseaux sociaux : nos conseils pour publier la photo de vos enfants

Vous pouvez limiter les risques liés à la publication des photos de vos enfants sur les réseaux sociaux. Pour ce faire, vous devez adopter des bonnes pratiques. La première d’entre elles est de bien paramétrer votre compte sur le réseau social en question. L’idée étant de restreindre la visibilité de vos photos à un cercle limité de personnes (ceux qui vous sont proches par exemple). Évitez également de « tagger » des personnes sur les photos et d’activer la localisation géographique.  De plus, limitez également la diffusion des clichés de vos enfants. Surtout, n’hésitez pas à demander l’avis de votre enfant dès que cela est possible. Enfin, faites une sélection soigneuse des clichés que vous voulez poster. Par exemple, pour éviter que vos enfants soient reconnaissables, optez pour la seule diffusion de photos prises de dos. Dans tous les cas, posez-vous la question du caractère embarrassant de la photo. Au moindre doute, il est préférable de ne pas la poster sur vos réseaux sociaux.