ACHATS EN LIGNE : QUE FAIRE EN CAS DE RETARD DE LIVRAISON ?

Image Description

Achats en ligne : que faire en cas de retard de livraison ?

Avec le développement d’internet, de plus en plus de français achètent leurs cadeaux en ligne. Face à ce phénomène, de nombreux vendeurs vous garantissent une livraison avant la date fatidique. Or, des retards de livraison peuvent survenir, vous mettant alors dans l’embarras pour offrir vos cadeaux. Quelles sont vos solutions en cas de retard de livraison ? Voici nos explications.

L’importance de la date limite de livraison

Le vendeur est obligé de prévoir dans le contrat, c’est à dire dans le bon de commande, une date limite de livraison. Cette exigence s’applique aussi en cas d’achats sur internet. La plupart du temps, cette date sera indiquée sur le site internet, dès le début de vos achats. Elle peut également apparaître lors de la réception du mail confirmant votre commande.

La date limite, indiquée par le vendeur, s’impose à lui. Ne vous inquiétez pas si votre bon de commande n’indique qu’une date indicative. Le vendeur restera tout de même tenu de livrer vos achats à la date indiquée. Il existe un cas où votre vendeur n’est pas tenu de respecter le délai de livraison. C’est lorsque survient un cas de force majeure. Par exemple, il peut s’agir d’un incendie qui se déclare dans l’entrepôt de votre vendeur.

Certains vendeurs ne prévoient pas de date limite de livraison. Si c’est votre cas, le vendeur doit vous livrer au plus tard 30 jours après la conclusion du contrat. Bien évidemment, en période de noël, la date limite de livraison est très importante. Nous vous conseillons donc d’éviter d’acheter auprès des vendeurs n’indiquant pas de date limite de livraison.

Bien réagir en cas de retard

Si vous constatez un retard de livraison, il est important de réagir rapidement, notamment si vous souhaitez recevoir vos cadeaux à temps. Ainsi, vous devez demander à votre vendeur d’effectuer la livraison dans un « délai supplémentaire raisonnable ». Votre demande s’effectue par le biais d’une lettre de relance, de préférence en recommandée avec avis de réception.

La lettre de relance n’est pas toujours adaptée à toutes les situations. Prenons deux hypothèses :

  • Vous êtes organisé et prévoyant et vous décidez d’acheter vos cadeaux le 1er décembre. Le vendeur vous indique une date limite de livraison le 5 décembre. Le 6 décembre, vous ne recevez toujours rien. Dans cette hypothèse, la lettre de relance prend toute sa force. Il vous suffit d’indiquer dans la lettre que vous souhaitez être livré avant noël.

  • Vous décidez d’acheter vos cadeaux le 23 décembre. Le vendeur vous indique une livraison avant noël. Malheureusement, vous ne recevez rien le jour J. Ici, la lettre de relance ne servirait à rien pour recevoir vos cadeaux puisque la date est déjà passée.

Dans cette seconde hypothèse, la condition d’être livré avant Noël est une obligation essentielle du contrat. En sachant que votre vendeur n’aurait pas respecté le délai, vous n’auriez sûrement pas acheter vos cadeaux auprès de lui. Dans ce cas, vous pouvez directement demander l’annulation du contrat (et le remboursement) sans passer par une lettre de relance. Vous l’aurez compris, dès qu’une obligation essentielle n’est pas respectée, vous pouvez demander un remboursement sans passer par une relance.

Relance inefficace : demandez le remboursement !

Si vos cadeaux n’arrivent toujours pas après votre relance, vous pouvez demander l’annulation du contrat. Cette annulation aura pour conséquence le remboursement de vos achats, comme si le contrat n’avait jamais été conclu. Cette demande s’effectue par une lettre d’annulation de la commande pour un retard de livraison. Nous vous conseillons de l’envoyer par lettre recommandée avec avis de réception. Bien évidemment, cette lettre est à envoyer après la fin du délai de livraison indiquée dans la lettre.

Au plus tard, le remboursement de vos sommes versées intervient 14 jours après la dénonciation du contrat. Le remboursement est majoré en cas de retard de remboursement. Elle peut aller jusqu’à 50 % lorsque le remboursement prend plus de 60 jours.

Bon à savoir : le retard n’est pas le seul problème envisageable. Vos achats peuvent aussi être endommagés ou non conformes à vos attentes. Dans ces cas, ne signez pas le bon de commande et indiquez les raisons de ce refus. Ensuite, vous devez envoyer une lettre exigeant une nouvelle livraison conforme voire un remboursement.